08 novembre, 2016

Le vélo, outil d’émancipation des femmes

Si aujourd’hui, en Occident, il nous semble naturel de croiser des femmes rouler à vélo dans la rue, ça n’a pas toujours été le cas. Nos ancêtres ont bataillé pour pédaler librement. En 1896, la militante des droits des femmes américaines Susan B. Anthony dit d’ailleurs « La bicyclette a fait plus pour l’émancipation des femmes que n’importe quelle chose au monde ». Mais que veut-t-elle dire par là? Petit cours d’Histoire !

***

Un symbole d’indépendance

Le « vélocipède » fait son apparition sur le marché européen dans les années 1860. Les femmes issues des milieux aisés sont les premières à s’en emparer. Très coûteux à l’époque, il représente le symbole de l’élégance et de la modernité.

En enfourchant un vélo, les femmes gagnent leur indépendance. Pour la première fois, elles utilisent un moyen de transport individuel qui leur permet de s’éloigner de l’autorité de leur père ou et de leur mari. Mais, évidemment, cette émancipation des femmes est envisagée d’un mauvais œil par certains hommes. Ils jugent cette activité sportive inadéquate et immorale pour les femmes de l’époque.

Velocipède pour femmes, par Pickering et Davis, New York
Vélocipède pour femmes, par Pickering et Davis, New York

Le vélo, mauvais pour la santé?

Des médecins publient des théories scientifiques pour dissuader les femmes de pédaler. La bicyclette est accusée de tous les maux. Considérée comme une « machine à stérilité », elle est aussi pointée comme la cause d’ulcérations, hémorragies, maladies et inflammation chez le « sexe faible ». Les hommes craignent également que le vélocipède éloigne les femmes de leur devoir conjugal. En enfourchant leur bicyclette, le frottement de leur sexe sur la selle leur procurerait un plaisir sexuel !

Malgré l’opinion publique, les femmes se montrent déterminées à ne pas abandonner cette pratique révolutionnaire. Les théories scientifiques quant à elles sont très vite réfutées.

Bye bye les corsets et les jupons !

Dès les années 1880-1890, le vélocipède, jusqu’à présent réservé aux riches, fait place à la bicyclette moderne. Son prix démocratique la rend accessible à toutes les classes sociales et son usage se répand rapidement.

Mais les vêtements des femmes de l’époque ne sont pas adaptés à la pratique du vélo. Elles sont serrées dans des corsets étouffants et leurs robes longues se prennent dans les roues. Pour pédaler confortablement, les cyclistes troquent cet accoutrement encombrant contre un pantalon bouffant appelé « bloomer ». Dans un premier temps, cette nouvelle mode est jugée plutôt osée ! Grâce au vélo, le code vestimentaire évolue et l’usage du pantalon féminin se répand.

L'apparition du vélo a joué dans l'émancipation des femmes au 19e siècle
Le vélo a changé la mode pour les femmes

Un symbole d’émancipation des femmes toujours d’actualité

Dans certains pays du monde, la pratique du vélo est toujours interdite aux femmes et le droit de pédaler reste un combat de tous les jours. Au Caire, les cyclistes, accusées de se balader dans une « posture indécente », sont exposées au harcèlement sexuel. En Iran, une femme à vélo est encore synonyme de débauche. En Arabie saoudite, elles ont seulement obtenu le droit de se déplacer à vélo en 2013, et elles ne peuvent le faire qu’en compagnie d’un homme.

***

Fin du XIXème siècle, l’invention du vélo a permis aux femmes européennes et américaines de vaincre les préjugés, découvrir de nouveaux horizons, sortir de leur foyer et d’acquérir plus de liberté. Le combat pour obtenir le droit de pédaler continue de nos jours en Orient. De nombreuses initiatives sont nées pour soutenir les femmes dans leurs revendications. Parmi celles-ci, My Stealthy Freedom encourage les Iraniennes à poster des photos d’elles à vélo sur leur page Facebook et Instagram (voir ci-dessous), Women World Wide Web récolte des dons pour soutenir le cyclisme féminin en Afghanistan et Go Bike organise des promenades à bicyclette à travers la capitale égyptienne. Le vélo n’a pas fini de participer à l’émancipation des femmes !

 

Curieux à propos de la collection SmartHalo?